Главная » Статьи » Политика и экономика » Экономика

Жилье по программе AADL
«LES SOUSCRIPTEURS DU PROGRAMME 2001 AURONT LEURS
LOGEMENTS AVANT LA FIN 2013»



La deuxième «édition» de l’Agencenationale de l’amélioration et du développementdu logement (AADL) se feraavec l’aide de l’Etat et est destinée exclusivementà la classe moyenne dont lesalaire se situe entre 18 000 et 108 000dinars, a indiqué, hier, au forum du quotidienLiberté, Lyès Benidir, DG del’AADL. «La classe moyenne ne pouvantaccéder ni aux formules de logementsociales ni promotionnelles, l’AADL aété réactivée à leur intention.Les postulants auront à payer entre 300à 400 millions de centimes le logementd’une superficie entre 70 et 80 m2», aprécisé le DG de l’AADL, qui a rappeléque l’Etat contribue financièrement à50% dans la réalisation du logement.«Sans l’aide de l’Etat, ce qui est une nouveautépour l’AADL, le logement auraitprobablement coûté le double», note-t-il.Les nouveaux quotas inscrits sont del’ordre de 230.000 logements dont 80.000au niveau de la capitale. D’aprèsM. Benidir, les assiettes de terrain sontprêtes à accueillir 60.000 unités à Alger.«Les 230.000 logements seront lancés en2013 puisqu’ils sont inscrits dans lecadre du programme quinquennal2009/2014. La réalisation n’ira pas audelà de 24 mois», fait-il savoir en signalantl’implication, dans ce projet, de nouvellesentreprises nationales et étrangères.Les Chinois, signale-t-il, n’aurontplus le monopole de la construction et cesecteur sera ouvert aux Européens et auxAméricains. «Des entreprises deconstruction se construction seront réaliséesavec des Portugais, avec lesquelsnous avons déjà signé des contrats, maisaussi des Italiens, des Espagnols etmême des Français, pour l’industrialisationdu logement. Notre intention estd’installer carrément une usine du logementsur le terrain. Notre premièrecondition de partenariat, c’est la formationde la main-d’oeuvre algérienne quise fera en parallèle de la réalisation deslogements.Ce qui permettra aux entreprises nationalesd’acquérir une part plus importantedans ce projet», explique-t-il. L’objectifest de permettre à 50% des 350.000 entreprisesde construction de bénéficier, viace transfert de savoir-faire, une plusgrande part de ce marché, au lieu des10% actuellement. La première pierre quiinaugurera le projet de 230.000 logementssera posée à Oran et à Annabadébut janvier, pour la réalisation de10.000 unités dans chacune de ces deuxwilayas. «De ce fait, les inscriptions aunouveau programme AADL seront entaméesà partir de 2013», indique
M. Benidir.

LA LISTE DES BÉNÉFICIAIRES DE2001 SERA AFFICHÉE SUR LE NET


Pour ce qui est de l’ancien programmede l’AADL de 55.000 logements,52.000 ont été livrés dont 25.400 à Alger.De ce quota, il reste 3.000 logementsdont la livraison est prévue avant la fin2012, à Alger (Ouled Fayet, Kouba,Draria et Bachdjerrah). «Il y a eu unretard dans la livraison à cause descontraintes techniques, la résiliation,notamment, de contrat avec certainesentreprises qui a duré une année, commestipulé dans le code du marché. Maisaussi des contraintes sociales qui retardentl’accès au foncier», dit-il.Concernant les souscripteurs de 2001 à2005, 142.000 demandes ont été enregistrées,mais non encore satisfaites. SelonM. Benidir, ils sont prioritaires dans leprogramme AADL. «Les demandes sonten cours d’étude mais les souscripteursauront leurs logements avant la fin2013», assure-t-il. Mais parmi ce nombre,550 fraudeurs, qui ont présenté de fauxcertificats de résidence, ont été démasqués.Il faut savoir aussi que parmi lessouscripteurs, il y a ceux dans lessalaires ont augmenté, dépassant 108.000DA. Leurs dossiers seront transférés defacto au LPP (Logement promotionnelpublic). Quant aux à ceux qui sont partisà la retraite et ce, bien que la question nesoit pas encore tranchée, «ils auront unechance de bénéficier d’un logementAADL», assure-t-il. Toujours dans lemême contexte, le DG de l’AADL a préciséque la liste des bénéficiaires dessouscripteurs de 2001 sera renduepublique avant mars 2013 sur le siteinternet de l’agence.«Nous nous sommes organisés, encollaboration avec le Cerist, pour fixerdes rendez-vous à pas plus de 300 postulants/jour. Nous comptons boucler tousles rendez-vous dans un délais de troismois», affirme-t-il. Quant aux critères desélection des futurs locataires, ils ne sontpas encore fixés. La cadre juridique, eneffet, déplore l’association des souscripteurs2001, ne définit pas les critères desélection qui, jusqu’à présent, ont été élaborésd’une façon aléatoire.

Farida Belkhiri
Категория: Экономика | Добавил: kisbor (18.12.2012)
Просмотров: 1188 | Рейтинг: 0.0/0
Всего комментариев: 0
Добавлять комментарии могут только зарегистрированные пользователи.
[ Регистрация | Вход ]