Главная » Статьи » Приборостроение » Информационные технологии

Интернет в каждый дом
INTERNET HAUT DEBIT EN 2013
Objectif, 6 millions de lignes

Considérant l’infrastructure haut débit et très haut débit comme véritable locomotive de développement de l’internet rapide et des services en ligne, le département ministériel de la Poste et des Technologies de l’information et de communication souligne à chacune de ses sorties médiatiques la nécessité d’agir en profondeur sur les axes majeurs du projet e-Algérie qui prennent en charge ce volet important dans l’édification de la société d’information et de l’économie numérique que l’Algérie aspirer à concrétiser dans les toutes prochaines années.

La principale caractéristique du haut débit et très haut débit se situe dans la largeur de la bande passante pour la transmission des données
pouvant dépasser les 1000 mégabits/seconde. Plusieurs technologies de raccordement supportent cet accès haut débit à l’instar de la fibre
optique FTTH (fibre to the home), le câble à paires métalliques recommandé dans les zones urbaines à forte densité de population, le satellite,
la DSL, ADSL et autres XDSL s’appuyant notamment sur le réseau téléphonique commuté ainsi que le LTE en déploiement dans plusieurs
pays. Mais au-delà d’acquérir ces technologies de pointes, adaptée chacune à un contexte social donné, il est aussi impératif de garantir des
coûts accessibles à toutes les couches de la population. Tout le monde s’accorde à dire aujourd’hui que le rang mondial, de nos jours, ne se mesure plus, comme par le passé, par le produit intérieur brut (PIB) mais par l’indice de développement technologique (IDT) et son
corolaire l’indice de développement humain (IDH), d’où la nécessité d’introduire et de démocratiser l’utilisation des TIC à tous les niveaux.

Et pour assurer ce développement technologique qui ouvre grand l’accès à la société numérique, les spécialistes préconisent avant tout la création locale des contenus, l’amélioration du cadre juridique et la mise en place d’incitations tarifaires et fiscales.

Faudra-t-il noter, par ailleurs, que le déploiement du haut débit est freiné en Algérie par la complexité du réseau d’accès dans les grandes
agglomérations, causée notamment par la dégradation de l’état des câbles alors que le réseau sans fil fait face à des contraintes liées à la
propagation des ondes radioélectriques et aux interférences des fréquences avec d’autres systèmes.

Au-delà de la mise à niveau donc de toute cette infrastructure de télécommunications, le renforcement et la sécurisation des infrastructures
des TIC ainsi que l’amélioration de la qualité de service, il est aussi question de l’amélioration de la visibilité de l’Algérie sur Internet à travers une gestion efficace du domaine (.dz) qui devrait être optimiser de manière à accueillir en 2013, selon les estimations du ministère de la Poste et des Tic, un million de sites.

L’autre grand objectif du projet e-Algérie est d’arriver à offrir 6 millions d’accès haut débit à Internet en 2013. Les efforts seront aussi orientés
vers le renforcement des points d’accès à la toile pour doubler la capacité d’accès à 640 GB/seconde.

Hamida B.
Категория: Информационные технологии | Добавил: kisbor (25.06.2011)
Просмотров: 1108 | Рейтинг: 0.0/0
Всего комментариев: 0
Добавлять комментарии могут только зарегистрированные пользователи.
[ Регистрация | Вход ]