Главная » Статьи » Политика и экономика » Экономика

11-ый Агросалон в Алжире

11e Salon de l'agriculture : Le machinisme agricole en vedette

Moissonneuses-batteuses, tracteurs, arracheuses de pomme de terre, et autres matériels agricoles et d'élevage ont été les produits phares lors de la 11e édition du Salon international de l’élevage et du machinisme agricole (Sipsa-Agrisim 2011), qui a pris fin hier à Alger.


Moissonneuses-batteuses, tracteurs, arracheuses de  pomme de terre, et autres matériels agricoles et d'élevage ont été les produits  phares lors de  la 11e édition du Salon international de l’élevage et du  machinisme agricole (Sipsa-Agrisim 2011), qui a pris fin hier à Alger.   La superficie totale du salon a atteint cette année 11 000 m² dont 8 000 m²  sont occupés par les machines agricoles (tracteurs, aratoires, semoirs) et  des équipements d’élevage, notamment bovin et avicole.          
Sur la base de l’engouement constaté déjà l’année dernière pour les équipements agricoles mécaniques, les exposants nationaux et étrangers sont venus en force à ce salon pour offrir le meilleur de leurs matériels aux éleveurs  et agriculteurs, qui s’intéressent de plus en plus à un produit de qualité leur  permettant de gagner du temps et d’augmenter leurs rendements.  Responsable des ventes au niveau d’une société de montage  de matériel agricole, Miloud Tifrit a affirmé à l’APS que la demande pour ses produits augmente de plus en plus, et ce, depuis l’année 2009.  « L’année dernière, mon matériel s’est vendu avant sa sortie du port,  ce qui a créé un manque au niveau de nos points de vente », a indiqué ce jeune  responsable, qui expose des tracteurs d’une puissance allant de 30 à 90 chevaux  et différents matériels d’accompagnement (aratoire, remor-que, citerne).  Cette entreprise, qui fait le montage d’un matériel importé de l’Inde,  a décidé, selon M. Tifrit, de constituer des stocks pour répondre à la demande  croissante des agriculteurs.          
La même entreprise, dont les produits sont très demandés, possède déjà  30 points de vente et concessionnaires au niveau national, a-t-il ajouté.         
 « Il y a un besoin énorme de matériel agricole en Algérie », a indiqué  pour sa part Mourad Abdennebi, manager dans une société nationale d’importation  de matériel agricole de Chine, de Turquie, d’Italie et de France.         
 Pour lui, la culture de l’agriculteur algérien « s’améliore » de façon remarquable. « L'agriculteur aujourd’hui est attiré par les nouveaux modèles  de machines, plus rapides, plus fiables, économiques et surtout confortables»  pour  l'exploitant, a-t-il précisé.   Pour lui, l’engouement exprimé cette année pour le matériel  agricole est « sans précédent ». Cette demande s’explique par « une production  nationale limitée », et les facilités de paiement qu’offrent les différents  dispositifs d’accompagnement aux agriculteurs mis en place par l’Etat dans le  cadre de l’Agence nationale de soutien à l’emploi de jeunes  (Ansej) et la Caisse  nationale d’aide au chômage (CNAC).       
Les exposants auront noté également la demande exprimée par les agriculteurs  concernant les arracheuses de pomme de terre, un matériel très demandé en  raison de l’augmentation des superficies, la hausse des rendements et le manque  de main-d’oeuvre. L’acquisition de ces petites machi-nes très utiles tant pour l’arrachage  que pour la plantation de pomme de terre ne coûte pas cher, et les agriculteurs  peuvent les acheter directement sans passer par un crédit, affirment plusieurs  vendeurs.   Gilbert Masson, fabricant de matériel d’élevage, notamment avicole, a souligné de son côté « l’évolution » du secteur avicole en Algérie, tant sur le plan production que sur celui de la qualité des produits. Pour l’élevage des poules pondeuses par exemple, « les éleveurs sont au top des techniques modernes », a affirmé cet industriel présent sur le  marché algérien depuis plus de 30 ans.           
Les capacités de production ont également « énormément évolué », passant  de 40 000 poules il y a quelques années à plus de 500 000 actuellement, selon M. Masson.          
Toutefois, beaucoup reste à faire en termes d'infrastructures d'élevage  dont beaucoup ne répondent pas aux normes requises, selon ce fournisseur d'équipements de production et d’élevage avicole. Par ailleurs, plusieurs fabricants proposent même des formations à leurs clients pour leur apprendre comment monter et entretenir  leurs usines.  « Dès que nous avons constaté que les éleveurs commençaient à s’intéresser  à la foire et à l’agriculture en général, nous avons décidé de prendre en charge  leur formation à travers des programmes que propose le ministère de l’Agriculture  et du Développement rural via  les instituts techniques », a indiqué un fabricant  d’équipement d’élevage avicole.   
Les équipementiers de fabrication d’aliments de bétail sont également  au rendez-vous lors de ce Salon professionnel. Certains proposent le montage de toute une unité de production d’aliments de bétail en granulés.         
Selon Riad Sebaï, manager dans une société représentant des firmes étrangères, l’activité de production d’aliments de bétail enregistre depuis  2005 un véritable engouement auprès des éleveurs.          
Une trentaine d’unités de production avicole ont été installées depuis 2001, a t-il affirmé.                  
Même ambiance au niveau de l’élevage bovin, où c’est pratiquement la  ruée vers les matériels de traite, de stockage de lait et des équipements des étables.          
« Nous avons remarqué chez les éleveurs algériens que la taille de leurs cheptels commence à augmenter à plus de 20 vaches, d’où l’importance de s’équiper en moyens adéquats pour avoir un produit de qualité », a relevé un exposant français, premier constructeur mondial de matériel tubulaire d’élevage bovin.          
Le manque de main-d’œuvre qualifiée pour la gestion des étables peut  être remplacé par les équipements modernes qui offrent le confort et l’autonomie  aussi bien aux animaux qu’à l’éleveur.           
Une demande accrue s’est affichée également pour les cuves de stockage réfrigérantes et les citernes pour la collecte de lait cru, soulignent des vendeurs  et exposants de matériels d'élevage bovin.          
Pour le ministre de l’Agriculture et du Développe-ment rural, M. Rachid  Benaïssa, l’esprit de modernisation de l’agriculture est « en train de s’incruster  chez les créateurs de richesses (éleveurs, agriculteurs et industriels ».  Ouvert mercredi au Palais des expositions, le 11e SIPSA-Agri’sim, qui  a réuni 350 exposants dont 190 étrangers représentant 27 pays, est devenu un  rendez-vous annuel incontournable pour les professionnels du matériel agricole, qu'ils soient producteurs ou utilisateurs.
Категория: Экономика | Добавил: kisbor (23.05.2011)
Просмотров: 1093 | Рейтинг: 0.0/0
Всего комментариев: 0
Добавлять комментарии могут только зарегистрированные пользователи.
[ Регистрация | Вход ]