Главная » Статьи » Политика и экономика » Экономика

Рост импорта продовольственных товаров
DURANT LES NEUF PREMIERS MOIS DE 2011La facture alimentaire de l’Algérie a dépassé7 milliards de dollars

L’Algérie continue d’accroîtrese sdépenses en produitsalimentaires importés. En effet,le montant de la facture desimportations algériennes deproduits alimentaires a atteint7,29 milliards de dollars durantles neuf premiers mois de 2011,contre 4,37 milliards de dollarsdurant la même période de2010, enregistrant ainsi unehausse de 66,86%.C’est ce que révèle un documentdu Centre national de l’informatiqueet des statistiques(Cnis), relevant des Douanesalgériennes, dont une copie aété fournie à la Tribune.C e t t e a u g m e n t a t i o n ,explique la même source, estdue essentiellement à unehausse vertigineuse (108,46%)des importations de céréales,semoules et farines, passant de1,44 md usd, au cours des9 premiers mois 2010, à3,01 mds usd pour la mêmepériode de 2011.Les achats de l’Algérie enlait et produits laitiers ont, également,enregistré une fortehausse, passant de 717 millionsde dollars, de janvier à septembre2010, à 1,22 milliard dedollars, soit une hausse de71,53%.Cette tendance haussière atouché, aussi, les légumes secs(+37,51%), puisque le montantest passé de 172 millions dedollars à 236 millions de dollarsde janvier à septembre2011, selon le Cnis.Les importations de viandeont, quant à elles, connu unehausse (5,79%) passant de120 millions de dollars à127 millions de dollars, aucours des neuf mois 2011.Les groupes «sucres etsucreries» et «café et thé» ont,également, alourdi la facturealimentaire de l’Algérie, enregistrantrespectivement deshausses de 67,42% et 30,46%,respectivement.Ces chiffres illustrent laforte dépendance alimentaire del’Algérie vis-à-vis des marchésinternationaux. La politiqueagricole engagée par l’Etat àtravers la modernisation et laprofessionnalisation du secteurde l’agriculture, le recentragede toutes les filières agricoles,le regain de confiance des agriculteurset la signature decontrats de performance n’a pasdonné les résultats escomptés,en l’occurrence l’indépendancenationale alimentaire. D’où lanécessité de revoir les mécanismesde production demanière à libérer l’Algérie desa dépendance des marchésinternationaux.Ces marchés d’où l’Algériecontinue d’importer massivementdifférents produits. Eneffet, durant les neuf premiersmois de l’année en cours, lesimportations de l’Algérie ontatteint 35,06 milliards de dollars,contre 29,86 milliards dedollars réalisés au cours de lamême période de 2010, enhausse de 17,4%.Le groupe des «biens alimentaires» vient ainsi en troisièmeposition dans la structuredes importations algériennesdurant les neuf mois écoulés de2011.

 B. A.

La Tribune 25/11/2011
Категория: Экономика | Добавил: kisbor (25.10.2011)
Просмотров: 1090 | Рейтинг: 0.0/0
Всего комментариев: 0
Добавлять комментарии могут только зарегистрированные пользователи.
[ Регистрация | Вход ]