Главная » Статьи » Политика и экономика » Международная торговля

Алжиро-Итальянское сотрудничество
Giovanni Lorenzo Forcieri. Président de l’Autorité portuaire de La Spezia
« la Méditerranée représente une grande
opportunité pour nous tous »


La construction navale représente l’undes atouts de l’Italie. De par la positionstratégique de votre pays, quelles opportunitéspour le développement de ce secteurdans la région méditerranéenne ?La construction navale italienne s’est développéegrâce à un haut niveau de technologieet de compétences professionnellesrares dans d’autres pays. Il n’y a aucundoute que ce secteur de grande traditionpuisse croître ultérieurement grâce aussi àdes formes de collaboration et de partenariatavec des pays de la rive sud de la Méditerranéetels que l’Algérie. A La Spezia,particulièrement, se trouve une industriede construction navale très développéetant dans le secteur militaire que dans lesecteur civil. Notre cluster accueille, outreà la Fincantieri qui représente le plus grandgroupe au monde de conception et deconstruction de navires civils et militaires,d’autres prestigieux groupes tels que Riva,Baglietto, Perini...Concrètement, quels pourraient être lessecteurs de coopération avec l’Algériepour développer un nouveau pôle portuaire?Je dirais que la Méditerranée représenteune grande opportunité pour nous tous.C’est une région qui doit redevenir centrale.J’estime qu’une zone cohésive euroméditerranéennepourrait être fondamentalementimportante pour rééquilibrer uneEurope trop orientée vers le Nord. Nousestimons que le Nord de l’Afrique, l’Algérieen particulier, est doté de grandespotentialités ainsi que d’importantes margesde croissance pouvant être mises enoeuvre grâce à des formes de collaborationpositives. Dans le cas spécifi que, le portde La Spezia pourrait fournir ses proprescompétences en termes de know how et deformation professionnelle.Notre port représente depuis plusieursannées l’échelle italienne de référencepour l’importation du gaz liquide d’Algérieavec un terminal réservé à la GNLItalie. Nous espérons pouvoir développerultérieurement les rapport commerciauxavec l’Algérie, en maintenant un rapportprivilégié qui puisse permettre une augmentationdu trafi c spécialisé, à la lumièredes progrès et des nouvelles hypothèses dedéveloppement en termes d’infrastructuresque votre pays est en train de réaliser. Dansle cadre de futurs projets de collaborationentre le port de La Spezia et l’Algérie,nous estimons qu’il pourrait y avoir égalementd’intéressantes possibilités de comparaisonafi n de développer les «couloirsdouaniers» qui mèneraient à l’optimisationet à l’amélioration des procédures entre lesdeux pays, à travers la participation communeà des projets européensQuels sont les atouts dont dispose le portde La Spezia par rapport aux autresports italiens ?En premier lieu, sa position géographiqueparticulièrement stratégique : la conformationde son golfe naturellement protégédes vents et des courants permettant detravailler 24/24 tous les jours de l’année.Ensuite, la facilité d’amarrage, le petitnombre de remorqueurs requis ainsi que lacourte distance entre le point pilote et lesquais qui permet de réduire considérablementles coûts du trafi c maritime. Le portde La Spezia représente une porte d’entréenaturelle vers les principaux marchés dunord d’Italie et d’Europe, centre méridionalque nous sommes en mesure de desserviravec effi cacité grâce à d’excellentesliaisons routières et ferroviaires. La Speziaest devenue ces dernières vingt années l’undes plus importants ports de conteneurs dela Méditerranée. Il est possible de le classerdeuxième port national en matière de servicesde destination fi nale du trafi c maritimede conteneurs, couvrant 20% du marchéglobal italien. Nos principaux exploitantsde terminaux, Contship, Tarros et Speter,ont fait de l’effi cacité logistique leur pointde force par l’optimisation des opérations,l’investissement dans les technologies, lesoftware, les ressources humaines et lesmodèles de gestion organisationnelle. Lesefforts continus produits dans la directionde l’innovation nous permettent d’êtreaujourd’hui le premier port d’Europe entermes d’effi cacité et de productivité avecun rapport de TEU/mC de 4.En outre, le port de La Spezia est situé lelong d’un important couloir Tirreno-Brenner,l’une des principales routes Nord–Sudqui relie l’Italie centrale aux plus grandeszones industrielles du Nord–Est. A partirde La Spezia, les marchandises peuvent facilementrejoindre via le rail et l’autorouteles villes de Parme, de Milan, de Gênes,de Bologne et, par Vérone, le Nord-Estet l’Europe Sud-Orientale. Le port de LaSpezia traite actuellement environ 26%du trafi c de conteneurs via le rail, l’un despourcentages les plus élevés d’Europe.Face une concurrence rude dans le domaine,quels sont vos principaux projetsde développement ?Nos sommes aujourd’hui en train de réaliserdes infrastructures prévues par le Plande régulation des ports, à savoir les opérationsde dragage, le renforcement des jetéeset la réalisation de nouveaux quais. Entant qu’Autorité portuaire, nous sommesen train de réaliser, avec les opérateurs,d’importantes initiatives avec l’agence desDouanes afi n de simplifi er et d’accélérerles opérations visant à réduire considérablementles délais et les coûts. Nousnous activons également afi n d’étendre lacirconscription douanière jusqu’à notrezone rétro-portuaire, distante de l’escale de8 km uniquement, et en vue de réaliser unnouveau centre intermodal.

M. M.

Angelo Fusco. Directeur commercial à Fincantieri
«Le futur de l’Algérie passe par les ports»

Le chantier naval est stratégique pour toute économieindustrielle. Que pensez-vous de l’Algérie dans ce domaine?La vocation maritime de l’Algérie est une nécessité et donnéenaturelle : son trafi c commercial et ses liaisons économiqueset culturelles avec l’Europe transitent par mer, doncle futur de l’Algérie passe à travers son système de ports.Un système de ports développé ne peut pas exister sans lesupport d’une structure de construction, de réparation et demaintenance navales. Un chantier naval emploie une quantitéde main-d’oeuvre considérable, dont la majorité ne nécessitepas de spécialisations complexes. Le chantier navalest un catalyseur pour la petite industrie locale qui évolueravers une structure technologiquement plus avancée grâceaux activités en coopération avec le chantier. Cette petiteindustrie trouvera emploi aussi en dehors du chantier.Comment pourra naître un nouveau chantier ?La naissance du chantier devra être soutenue au niveaudu gouvernement avec des investissements dans l’infrastructure,avec la politique fi scale et assurant la charge dutravail militaire et marchand jusqu’au chantier, avec l’aided’un partenaire qui sera capable d’attaquer le marchéextérieur qui se présente attractif grâce à la potentialitéalgériennePourquoi un partenariat avec Fincantieri ?Fincantieri est le plus grand constructeur naval d’Europe(neuf chantiers en Italie et quatre aux Etats-Unis), sonexpérience plus que centenaire de gestion directe de seschantiers lui permet de concevoir des chantiers au plushaut niveau d’effi cacité. Fincantieri est une organisationeffi cace et expérimentée qui suit les règles de la qualitéassurée. Son portefeuille de produit couvre tout domainenaval. Ses bureaux techniques comptent en Italie plus de1000 techniciens. Fincantieri a une grande expériencedans la formation technique et le transfert de technologiedans le domaine international.Quelles devraient être la localisation et la dimension duchantier ?Le site idéal pour un nouveau chantier devrait être protégéde la mer, avec un bon accès, à proximité d’un grand port,d’une zone industrielle et d’une zone urbanisée. La dimensiondu site devrait être de 300 000 m² environ, avec1000 m de quai et une cale de construction (210 m), plusune autre de réparation (310 m).En quoi le chantier pourra-t-il infl uer sur l’industrie ?La force de travail du chantier est estimée à 1200 ouvrierset 300 employés, plus le travail d’un pôle de sous-traitanceformé par des petite et moyenne industries. Ce pôle seracapable de donner au chantier un apport de main-d’oeuvred’au moins la moitié des heures travaillées directementdans le chantier. Le pôle de sous-traitance sera formé pardes entreprises à technologie spécialisée ou par des entreprisesartisanales évoluées qui seraient formées aussi parles sous-traitants de Fincantieri et qui acquerront des capacitésqui leur permettront de travailler aussi dans d’autresdomaines industriels. Ces entreprises seront capablesde fournitures complexes dans des domaines tels que laconception et l’intégration ; les installations ; les essais etmises en service ; les systèmes mécaniques et électriques ;les services hôteliers, etc.

M. M.

Категория: Международная торговля | Добавил: kisbor (04.12.2011)
Просмотров: 1110 | Рейтинг: 0.0/0
Всего комментариев: 0
Добавлять комментарии могут только зарегистрированные пользователи.
[ Регистрация | Вход ]