Главная » Статьи » Политика и экономика » Международная торговля

Вступление Алжира в ВТО
ACCESSION DE L’ALGÉRIE À L’OMC
La date du 11e et dernier round
de négociations connue le 16 décembre


Après avoir connu, jeudi dernier,le nouveau présidentdu groupe de travail chargéde mener les discussions pour sonaccession à l’OMC, l’Algériedevrait connaître l a date du11e round de négociations le16 décembre prochain, à Genève.Selon le ministre du Commerce,Mustapha Benbada qui en a faitl’annonce, la date de ce round, quipourrait être le dernier après dixans de négociations, sera discutéelors de la prochaine conférenceministérielle de l’organisation.Benbada, qui s’exprimait en marged’une rencontre autour de lastratégie de communication de sonministère, a indiqué que le nouveauprésident du groupe de travail, unposte vacant depuis plusieurs mois,est revenu à «l’ambassadeur permanentde Belgique auprès del’OMC (Genève), q u i a é t édésigné, le 1er décembre, à l’occasionde la tenue du Conseil généralde l’OMC, comme président dugroupe de travail Algérie». Leministre a assuré, dans la foulée,qu’il le rencontrera «le 15 ou le16 décembre à Genève, en margede la conférence ministérielle del’OMC». Et à cette occasion,Benbada a ajouté : «Nous allonsarrêter ensemble l’agenda du11e round des négociations multilatérales.» L’Algérie, qui mène desnégociations pour intégrer la plusgrande organisation commercialede la planète depuis dix ans, attendtoujours la réponse du groupe detravail chargé du dossier, concernantles 96 questions auxquelleselle avait répondu en 2010. Elle arépondu auparavant à plus de1 600 questions des membres del’Organisation et participé à10 rounds de négociations, dont ledernier remonte à janvier 2008.Depuis quatre ans, plusieurs pointsrestent en suspens. Ils sont liés,notamment, à des divergences surdes questions sensibles, commel’alignement graduel du prix dugaz naturel sur celui appliqué sur lemarché international e t auxr é f o r m e s e n A l g é r i e . A f i nd’adapter sa législation à cellesrequises à l’échelle mondiale,l’Algérie avait modifié 36 de sestextes législatifs et réglementaires.Cinq accords bilatéraux ont été, parailleurs, signés à ce jour, alors quel’Algérie poursuit ses négociationsbilatérales avec d’autres pays. Unnouveau processus de négociationsbilatérales sera bientôt entamé avecla Turquie, la Suisse, le Canada etl’Australie. Lors d’une interventionrécente, Benbada avait estimé quela bonne situation économiqueactuelle de l’Algérie, comparée à larécession que connaît l’économiemondiale, «lui permet d’accélérerson processus d’accession àl’OMC». Le directeur généraladjoint de cette organisation,Alejandro Jara, avait estimé, il y aquelques mois, que l’Algérie «nedevrait pas rester en marge dusystème multilatéral mondial, maisassumer plutôt son rôle à la tabledes négociations de l’OMC».Rappelons enfin que l’Algérie s’estengagée réellement dans les négociationsmultilatérales et bilatéralesà la fin des années 1990, bien quesa demande d’accession date de1987.

S. B.
Synthèse
de Smaïl Boughazi


Категория: Международная торговля | Добавил: kisbor (10.12.2011)
Просмотров: 1177 | Рейтинг: 0.0/0
Всего комментариев: 0
Добавлять комментарии могут только зарегистрированные пользователи.
[ Регистрация | Вход ]