Главная » Статьи » Политика и экономика » Политика

Изменение в законодательстве о вилайетах

RÉVISION DU CODE DE WILAYA
Approfondissement du concept
de décentralisation

 

 

Аprès le débat consacré au code de la commune par les deux chambres, celui de la wilaya fera également l’objet d’une révision à la faveur des reformes politiques annoncées par le Président de la République lors de son récent discours à la nation attribuant ainsi une réelle signification à la notion de décentralisation et favoriser une participation citoyenne. Et c’est là, sans doute l’autre fait marquant de cette
annonce dans la mesure où la tendance est à un retour aux sources ou encore à la base approfondissant un concept démocratique et offrant par là, notamment, des moyens et davantage d’attributions et de pouvoirs aux représentants des collectivités locales. Toute une nouvelle approche de gestion locale s’esquisse en fait pour se reposer désormais que sur les capacités de traitement, la vision et l’esprit d’entreprise et d’innovation des élus locaux d’où cette impérieuse nécessité d’observer les critères du choix de la représentativité.
De la dynamique en perspective pour les régions dont les populations locales sont appelées à prendre en main leur propre destin et à participer d’une manière effective au développement et à la promotion de leur environnement. C’est assurément à ce niveau où résident l’importance et la portée de l’implication du mouvement associatif et du citoyen, en général, dans cette mouvance et cette mutation. Une mutation de nature à donner des assises aux assemblées locales tant que demeurent l’émanation de la volonté populaire et renforcer
leur champ d’action pour ne point se confiner à un rôle consultatif, se limiter à l’évaluation de l’action d’un exécutif de wilaya et se contenter de l’adoption de délibérations.
Même s’il reste prématuré d’épiloguer sur les thèmes et les aspects de cette révision à engager, il est cependant judicieux de préciser
qu’elle intervient à point nommé pour s’adapter aux exigences du contexte, responsabiliser davantage une société et enrichir une expérience
démocratique. Absolument, force est de constater que l’action et le fonctionnement de l’Assemblée populaire de wilaya, cet organe de
délibération et de contrôle, se trouve relativement en marge de l’évolution du pays pour ne point dépasser le cap de l’adoption d’un budget. Les autres activités se résument à l’élaboration de rapports des commissions dont les résultats ou les recommandations revêtent uniquement le caractère facultatif. Une situation qui démobilise souvent les élus et vide cette instance de sa substance, voire discrédite ses actes.
De par une proximité de sa composante et sa prise sur la réalité du terrain pour mieux connaître les potentialités locales et saisir les préoccupations et aspirations de la population, cette assemblée gagnerait en crédibilité et en efficacité en se chargeant en premier lieu de la
conception du programme local de developpement, de la proposition d’inscription des projets structurants et prioritaires, du suivi des chantiers et du contrôle de tous les actes de gestion ou de la chose publique. Un exercice toutefois exigeant un niveau d’appréciation et une compétence d’où l’éternelle interrogation du choix des élus. Toujours est-il que le débat s’avère d’un intérêt capital pour renforcer cette institution populaire de base qui sera comptable de ses actes et responsable devant ses électeurs.

A. Bellaha

 

 

Категория: Политика | Добавил: kisbor (24.04.2011)
Просмотров: 1049 | Рейтинг: 0.0/0
Всего комментариев: 0
Добавлять комментарии могут только зарегистрированные пользователи.
[ Регистрация | Вход ]