Главная » Статьи » Строительство » Гражданское строительство

132 000 квартир сдано в первом квартале 2012 год
132 000 LOGEMENTS LANCÉS AU PREMIER TRIMESTRE 2012
Le problème de main-d’oeuvre qualifiée se pose toujours


Une première, selon le ministre de l’Habitat et de l’Urbanisme, Noureddine Moussa, qui a réuni, ce jeudi, les directeurs de l’urbanisme et de la construction (DUC) pour une séance d’évaluation. Parmi les 132 000 unités, 61 000 sont des logements socio-participatifs (LSP), 54 000 ruraux et le reste promotionnels «C’est la première fois que nous atteignons un tel nombre d’unités lancées. D’habitude c’est l’équivalent de celles ancées en une année et non en un trimestre », s’est réjoui le ministre en sommant les DUC de lancer les programmes de réalisation de logements restants au cours de cette année afin de pouvoir les réceptionner en 2014. Autre motif de satisfaction pour le ministre : les délais de réalisation ui se sont «considérablement réduits» ne dépassant par les 30 mois et ce, grâce à la nouvelle instruction qui consiste à situer d’abord le foncier avant l’étude et non l’inverse. Un bémol ce pendant : la main-d’oeuvre qualifiée fait défaut. Conséquence : «Pour les grands projets d’entre 2000 et 3000 unités, nous sommes obligés de recourir à des entreprises étrangères car les nôtres ne sont pas assez bien pourvues pour gérer et réaliser ce type de projets. Toutefois, ces entreprises étrangères sont obligées de sous-traiter avec les Algériens et d’employer la main-d’oeuvre algérienne », explique-t-il en espérant que de nouvelles entreprises algériennes émergeront pour répondre aux besoins nationaux dans le domaine du bâtiment. «Toutes les facilités sont assurées par les pouvoirs publics pour encourager la création de nouvelles entreprises. Mais il est vrai que, pour la main-d’oeuvre, il reste beaucoup à faire au niveau des centres de formation notamment, où les différentes filières du secteur du bâtiment ne sont pas suffisamment enseignées», observe-t-il. Pis, selon le DUC de la wilaya d’Oum El Bouaghi, non seulement ces filières sont très peu enseignées mais en plus, elles sont boudées par les candidats de la formation professionnelle. «Trouver de la maind’oeuvre et la former est presque aussi difficile que de trouver le foncier urbanisme », conclut-il.
Категория: Гражданское строительство | Добавил: kisbor (29.04.2012)
Просмотров: 984 | Рейтинг: 0.0/0
Всего комментариев: 0
Добавлять комментарии могут только зарегистрированные пользователи.
[ Регистрация | Вход ]