Главная » Статьи » Строительство » Гражданское строительство

Пересление 3 245 семей
LE WALI ASSURE DE LA RÉSORPTION DE L’HABITAT PRÉCAIRE D’ICI JUIN 2012
Début de l’opération de relogement
de 3 245 familles à Alger

Aujourd’hui commenceune grande opération derelogement de familleshabitant des chalets, des bidonvilleset des cités populairesdélabrées à Alger. Elle estdivisée en trois parties etconcerne 3 245 familles : 1 235familles aujourd’hui même,1 092 familles mercredi et918 autres vendredi prochain.Les sites concernés sont, entreautres, les cités populaires deDiar Chems, Diar El Baraka,Diar El Mehsoul, les Palmiers àBachdjerrah, Diar El Kef, lesbidonvilles d’El Afia, OuedKniss, Djenane Hassan, ainsi queles chalets Bentalha et Mimouni.
Lors d’une conférence depresse, tenue hier au siège duCPVA, le wali d’Alger,Mohamed El Kebir Addou, aappelé les heureux bénéficiairesà être au rendez-vous de façon àpermettre un bon déroulement del’opération. Il a aussi évoquéceux qui s’estiment malheureuxparce que contraints de vivredésormais dans une localitéquelque peu éloignée, à savoirBirtouta.

«Birtouta, c’est toujoursAlger. C’est à 5 minutes seulementde l’autoroute. En plus,c’est un site privilégie et doté detous les espaces d’accompagnementnécessaires (transports,places pédagogiques…). Vouspouvez le confirmer avec les responsablesdes différentes directions.Je ne comprends pas laréaction de ces habitants. S’ilsveulent rester dans leur 20m2,c’est leur problème…» Appelantces derniers à la sagesse maisaussi à la patience, le wali poursuivra: «L’impatience descitoyens, je la comprends, maisje ne l’approuve pas. Et je n’approuvepas cette manière parlaquelle elle se manifeste, alorsque c’est la wilaya elle-mêmequi est allée au-devant de cesgens pour trouver les solutions àleurs problèmes.» Aussi, unemanière de répondre égalementà d’autres habitants, ceux de lacommune de Birtouta même quiestiment être lésés dans leurdroit au logement, au profit deces familles issues des bidonvilleset de l’habitat précaired’autres localités, le walid’Alger réplique : «Ce n’est pasparce que l’assiette de terrain setrouve à Birtouta qu’elle doitprofiter essentiellement auxhabitants de Birtouta. Tous lesterrains d’Alger appartiennentaux habitants d’Alger, sansdistinction. L’attribution deslogements se fera selon les priorités.»

Le conférencier assure quel’opération de résorption de l’habitatprécaire à Alger sera terminéeau plus tard le mois dejuin 2012. Les terrasses aussisont au programme «mais cesera la dernière étape», a-t-ilassuré, insistant sur la nécessitéde suivre le changement pourredonner un nouveau visage à laville d’Alger, dans le cadre detout un plan d’urbanisme qui s’étalesur une période allant jusqu’à2029.

Interrogé sur le cas dequelques personnes qui restentdans les chalets et qui affirmentêtre des victimes du séisme du21 mai 2003, le wali répond surun ton ferme : «Impossible. Tousles sinistrés du séisme ont étérelogés. Ceux qui sont dans leschalets seraient venus d’autresendroits, fuyant la précarité et lapromiscuité de leurs ancienneshabitations.» Le wali assure toutefoisque même ceux-là serontconcernés par le relogement. Làencore, le wali évoque le motpatience : «C’est une opérationde longue haleine qui demandede la patience.»K. M.
Категория: Гражданское строительство | Добавил: kisbor (05.09.2011)
Просмотров: 988 | Рейтинг: 0.0/0
Всего комментариев: 0
Добавлять комментарии могут только зарегистрированные пользователи.
[ Регистрация | Вход ]